Le temps d’un entre deux stations …

Vous vous êtes levé et avez traversé toute la rame pour venir à ma rencontre et me déclarer une flamme toute douce ce matin du samedi 22 décembre 2012, peu avant 08h00.

Je portais une chemise blanche, avec une cravate courte bleu flashy ( ce pour quoi vous m’avez sans doute trouvé lumineux et dit que je suis l’homme de votre vie )

Comme un couillon, je suis descendu à la station Montparnasse pour prendre la correspondance et aller travailler (foutu job, pfouuuuu) sans vous demander votre prénom ni un numéro de téléphone où vous joindre.

Quand j’ai vu votre regard triste lors de ma descente, j’ai eu le coeur gros et vous présente mes plus plates excuses et souhaite ardemment vous retrouver pour continuer la conversation entamée ce matin ( sur la non-fin du monde et la continuation de la vie, pour savoir quoi faire ce dimanche)

J’espère à bientôt de vous lire.

Bien amicalement. Vincent

    Détails

  • Métro13à Gaîté.
  • Une rencontre faite le 22 décembre 2012.
  • Rédigé par un homme pour un homme.
  • Publié le samedi 22 décembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.