Pour l’inconnue

Dans le métro à moitié bondé du matin, ton regard s’est posé sur moi, et j’ai senti sur le coup que je ne pourrai pas m’en détacher. Ce regard qui happerait mon attention, me laisser à peine le temps d’apercevoir tes cheveux châtains. Nous n’avons alors cessé de nous chercher sans oser véritablement nous rapprocher. Jeu troublant de regards aimantés qui se fuyaient autant qu’ils s’électrisaient. Vint le moment fatidique de ta descente, à la station Odéon. Une nouvelle fois tu me regardais, tandis que je descendais aussi pour permettre aux autres de me bousculer un peu moins gaiement. Un instant, j’ai eu envie de t’arrêter, mais voilà… j’écris ici. Qu’aurais-je dit ? Je l’ignore. Dans le fond, j’aurais peut-être simplement souhaité unir une voix à ce visage. Mais le temps manquait. Le manteau beige qui habillait ta silhouette se perdait déjà dans la vague humaine, et je laissais les portes se refermer.

De celui qui oublie parfois que les possibles peuvent être vécus… Plutôt jeune, ayant des cheveux noirs et les yeux bleus - oui il faut être descriptif paraît-il.

    Détails

  • Métro10à Odéon.
  • Une rencontre faite le 26 septembre 2018.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le mercredi 26 septembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.